mardi 14 janvier 2014

Alexandra V Bach - Illustratrice

My Wonderland



  _Pouvez-vous vous présenter ?

Oui bien entendu, je suis Alexandra V.Bach, illustratrice d’inspiration Dark Fantasy et réalisatrice de nombreuses couvertures de romans SF/Bit Lit/Young Adult, notamment pour les Editions J’ai Lu, Bragelonne (Milady) et Les Editions du Chat Noir. Je suis également character designer pour des jeux vidéos distribués par Applibot, Inc et Pokelabo (Japon).

_Pourquoi la Dark-fantasy ?

Ce style s’est imposé à moi au fil du temps. Au début je réalisais des illustrations très sombres, très morbides, et souvent elles ont servi à illustrer des pochettes de cd de metal (Kamelot, Adagio, etc…). Au bout de quelques années cependant je ne me reconnaissais plus dans ce style, et j’ai eu le besoin d’évoluer, de représenter des thèmes qui me tenaient vraiment à cœur et j’ai vraiment réalisé ce qui me plaisait, sans me préoccuper de ce que l’on pouvait en penser. Depuis 2 ou 3 ans, mon travail me correspond mieux, j’en suis plus satisfaite et il me représente mieux.







And now my watch begin
_ Que vous apporte votre art au quotidien ?

Réaliser des artworks est une véritable bouffée d’oxygène, et j’en ai vraiment besoin. Il est rare que je passe une journée sans ouvrir photoshop pour y faire soit un prototype, une illustration, une bannière, une petite retouche photo…Cela fait partie de mon quotidien. Réaliser des illustrations est une vraie passion, j’y consacre la plus grande partie de mon temps.

_Comment en êtes vous venue à dessiner des couvertures de romans ? Quelle a été votre première couverture ? Comment est-ce arrivé ?

Ma première couverture de roman a été réalisée pour Les Editions du Petit Caveau, pour le recueil de Malaika Macumi ‘Les Anges de l’Ombre’. Je me souviens avoir démarché cette maison d’édition car leur ligné éditoriale me plaisait (les vampires) et que je pensais que mon style était adapté. Ambre Dubois m’a ensuite recontactée pour réaliser cette couverture, puis d’autres par la suite. Réaliser des couvertures de roman est devenu naturel après mon léger changement d’inspiration, étant donné que je représentais plus de personnages mythologiques, de fées, et que mon style est devenu plus dark fantasy, il m’a été plus facile d’approcher les maisons d’éditions. J’avais également fait le tour des couvertures de cd que je réalisais jusqu’alors, les thèmes étant souvent toujours les mêmes, et au final relativement peu intéressants graphiquement et artistiquement parlant. Même si je ne renie pas tout ce travail, j’avoue aujourd’hui qu’il ne me correspond plus.




Mélusine
_ Quelle importance a le numérique dans votre travail ?

Une importance capitale vu que je réalise tout en photomanipulation et digital painting. Je travaille donc à partir de photos que je retouche et repeins à l’aide d’une tablette graphique et du logiciel photoshop. Et quoiqu’on en dise, cela n’est pas si évident que ça ;)


_Quels est selon vous votre dessin le plus populaire ? Pourquoi ?

Je pense que c’est Melusine, mais je peux me tromper ^^
Il représente bien ma passion pour le fantastique, le coté surréaliste et ma passion pour les sirènes.

Je pense que la couverture de mon artbook Requiem  est également bien appréciée, et je l’ai créée afin d’être vraiment représentative de mon style.




Requiem
  _ Qu'est ce qui, selon vous, caractérise le mieux votre travail ?

La diversité. Je ne m’empêche rien, et je fais exactement ce que je veux. Ce qui donne parfois un côté hétéroclite à l’ensemble de ma production, mais j’aime essayer tout ce qui me passe par la tête, faire un fanart si j’en ai envie, représenter une princesse éthérée puis l’artwork d’après un bourreau dans une atmosphère oppressante…Tout en gardant un style qui m’est propre. La diversité des commandes que je reçois me permet aussi de ne pas m’enliser dans une ‘routine’ : je peux faire une couverture de roman, puis un personnage pour un jeu vidéo, etc…



Porcelina of the vast oceans




_ Faites-vous beaucoup de croquis préparatoire ?

Pas vraiment, je fais plutôt une recherche de photos de stock assez impressionnante, surtout lorsque je dois représenter un personnage avec des caractéristiques qui lui sont propres, sinon mes prototypes sont assez vite mis en place, j’ai la chance de visualiser vite ce que je veux représenter, et quand je vois une photo de base, j’imagine également comment je veux la transformer.





 
The Truth Beneath the Rose


 _ Qu'est ce qui vous inspire ?

Beaucoup de choses, mais je ne sais pas si cela se ressent dans mes créations. J’aime évidemment les mondes fantastiques, la mythologie, les mangas et animes de mon enfance, l’univers de Tolkien, les contes, etc…Tout un ensemble de références fantastiques que j’interprète à ma façon.

_ Pouvez-vous nous parler de vos projets ?

Oui bien sûr ! Cette année démarre sur les chapeaux de roues car mes illustrations vont être commercialisées à grande échelle, et on pourra les trouver sous formes de posters en grande distribution, et dans les catalogues de VPC/merchandising spécialisés. Je travaille également sur de nombreuses couvertures de romans, notamment pour la série de rééditions des Sœurs de la Lune de Y.Galenorn chez Milady/Bragelonne. En mars une nouvelle couverture sortira chez J’ai Lu. Je travaille aussi pour des jeux vidéos, en tant que character designer, et je viens de signer une nouvelle collaboration avec un jeu vidéo inspiré du principe de Magic The Gathering. Je serai également en dédicace de mon artbook Requiem, notamment le 1er Février à Bordeaux, et invitée au Salon du Livre de Paris en Mars.



Mother of Dragon



_ Quels conseils donneriez-vous aux personnes souhaitant se lancer ?

Tout d’abord, il faut prendre conscience que ce n’est pas facile. Il m’a fallu de nombreuses années et beaucoup de persévérance pour être publiée, donc le seul conseil que je pourrais donner est d’énormément travailler ses illustrations, de donner le meilleur à chaque fois pour se constituer un portfolio de qualité. Ainsi il est plus facile de démarcher. Ne pas hésiter à relancer, relancer, envoyer de nouveaux travaux aux clients potentiels, etc… Il est important aussi de se démarquer de la création actuelle en trouvant son propre style.






Pour voir plus de ses images enchanteresses, n'hésitez pas à vous rendre sur :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire